Démarches de rencontres avec les politiques, tant au plan national que local, travail sur un référentiel pour évaluer les performances des services écosystémiques rendus par la végétalisation du bâti, voyage d’étude à Vienne (Autriche) en octobre 2019 qui a permis aux adhérents de visiter des réalisations exemplaires mais aussi de rencontrer l’association-soeur locale et d’échanger avec des politiques autrichiens… La dernière assemblée générale de l’ADIVET a permis de faire le point sur les nombreuses activités de l’association dont le but est de promouvoir le développement de la végétalisation des toitures et des façades. Des activités qui portent leurs fruits, puisque « l’ensemble des actions menées depuis près de vingt ans a contribué à un essor sans précédent des toitures végétalisées en France, avec plus de 10 millions de mètres carrés réalisés » précise l’association.

Autres actions et sujets à venir :
. la tenue d’un colloque en 2021 sur « Bâti végétalisé et biodiversité urbaine », largement ouvert, pour questionner les solutions en toiture et en façade et la ville ;
. ou la finalisation des règles professionnelles pour le bardage rapporté végétalisé (en cours).

Un marché de plus de 220 millions d’euros

Enfin, l’Adivet, après une enquête interne auprès de ses adhérents fabricants de composants et de systèmes, entrepreneurs du bâtiment et du paysage, groupements professionnels, maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage, organismes de formation et recherche, bureau d’études… a repris ses outils de communication interne, telle que sa lettre d’information.

L’AG a aussi été l’occasion de dévoiler les résultats de l’Observatoire du marché. Ils ont révélé que la filière compte plus de 1 000 entreprises regroupant un volume d’activité s’élevant à plus de 220 millions d’euros. La tendance du domaine indique un marché plutôt dynamique, même si le volume est jugé encore insuffisant par la profession, au vu du potentiel français ou en comparaison avec le marché allemand.

Enfin, suite aux élections, le nouveau Conseil d’administration a choisi Yannik Beix, Directeur de Sopranature, pour présider l’Adivet lors des deux prochaines années. L’équipe qui l’entoure « aura à cœur de poursuivre les actions entreprises ».

Pascal Fayolle