« Je vous l’annonce ce matin, il sera possible d’acheter des sapins à Noël. Il sera possible de les acheter dès le 20 novembre. » C’est ce qu’a déclaré Julien de Normandie, ministre de l’Agriculture, le 17 novembre 2020 au matin au micro de RMC. « C’est d’abord très important pour les Français, pour les familles, pour les enfants pendant ces périodes de fin d’année. C’est très important pour une filière d’excellence, mais c’est une filière vous savez qui également contribue beaucoup à la valorisation de nos territoires », a insisté le ministre.

Les fleuristes autorisés à vendre des sapins

Cette annonce intervient alors que la veille, le 16 novembre, alors qu’il était invité de l’émission Audition publique, (LCP, Public Sénat Le Figaro), Julien Denormandie avait indiqué que les Français pourraient acheter un sapin de Noël et qu’un décret devrait sortir dans la semaine sans en préciser les modalités.

C’est sur RMC qu’il a clarifié les conditions de vente. Les lieux en extérieur seront maintenus. « Dans la crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés, c’est quand même plus simple d’organiser cette vente de sapins dans la mesure où dans la plupart des cas ça se fait à l’extérieur », a souligné le ministre qui a précisé que les fleuristes seront également autorisés à vendre des sapins en extérieur.

Une filière organisée

Les autres points de vente seront également ouverts. « Vous aurez les lieux habituels, dans lesquels la vente sera organisée, beaucoup de lieux sont déjà ouverts, je pense aux grandes surfaces, je pense aux magasins de bricolage, aux jardineries. »

Le ministre s’est aussi montré rassurant sur l’état de la filière. « La filière s’organise, l’ensemble des producteurs sont à pied d’œuvre et il sera possible pour chacun de nos concitoyens d’avoir accès à ces sapins à partir du 20 novembre. »

Marie-Astrid Batut avec l’AFP

*www.lafranceagricole.fr/