Ainsi, à la date du 17 décembre, environ 600 actifs agricoles sont concernés, ont été identifiés et/ou recensés auprès de la cellule de crise agricole.

Sur ces 200 exploitations varoises, l’horticulture est concernée pour 18 %, les pépinières pour 6 %.

D’après les premières estimations et analyses, ces inondations ont impacté 2 700 hectares de vignes, 400 hectares de surfaces maraîchères et horticoles (avec toutefois, de façon générale, des dégâts plus graves sur ces filières), mais aussi causé la mort de 700 animaux.

Les exploitations sinistrées sont principalement situées sur les territoires de Var Estérel Méditerranée (une soixantaine), en Provence Méditerranée (une quarantaine), en Dracénie (presque une trentaine) et Provence Verte (plus d’une vingtaine) mais aussi en Coeur du Var (12 exploitations), Provence Verdon (9), Portes des Maures (6), Sud Sainte Baume (2), Pays de Fayence (4), Golfe de St Tropez (2) et Lacs et Gorges du Verdon (1).

Les producteurs en horticulture, pépinière et maraîchage sont en majorité situés en Var Estérel Méditerranée et en Provence Méditerranée, dans une moindre mesure en Provence Verte.

Indemnisation : et les Calamités Agricoles ?

La mission d’enquête « Calamités Agricoles » a été lancée, annonce la Chambre d’agriculture du Var.

Plus de 50 visites terrain (par commune, par filière voire par culture sinistrées) ont été organisées par la Chambre d’Agriculture du Var, avec la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer).

Une tournée de visites supplémentaires pourrait être organisée en janvier 2020.

Cette mission d’enquête constate les dégâts (par filière, par culture), évalue les pertes de récolte et de fonds sur la base du barème calamités agricoles, propose les zones et les biens sinistrés, établit le rapport (en cours de finalisation par la DDTM), qui sera présenté au Comité départemental d’expertise.

Prochaines étapes annoncées :

. 20 janvier 2020 : réunion du Comité départemental d’expertise ;

. mars 2020 : réunion du Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA).

. vers avril 2020 : les demandes d’indemnisation au titre des calamités agricoles ne pourront être déposées qu’après la parution de l’arrêté interministériel des Calamités Agricoles qui sera pris après le CNGRA…

. été 2020 : premières indemnisations par l’Etat, sur dossiers complets.

Dans les Alpes-Maritimes... et après ?

Dans ses visites sur le terrain pour accompagner les agriculteurs dans leurs diverses démarches administratives et demandes d’aides, la Chambre d’agriculture 06 a notamment recueilli des témoignages.

Julien, jeune maraîcher dont l’exploitation a été inondée par le fleuve le Loup, dans la plaine maraîchère de Villeneuve-Loubet (06), témoigne de l’impact sur ses revenus pour plusieurs mois :

https://www.youtube.com/watch?v=VXWHTx4eIXA

Au-delà des dégâts les jour J, horticulteurs et pépiniéristes sinistrés ont eux-aussi cette problématique des effets à long terme sur leur trésorerie.

Des mesures préventives… à concrétiser…

Suite aux 2 intempéries de fin novembre, le ministre de l’Agriculture, Didier Guiillaume, s’est déplacé le lundi 9 décembre 2019, sur des exploitations sinistrées du Var et des Alpes-Maritimes.

Dans les Alpes-Maritimes, le Ministre a pu constater l’ampleur des dégâts chez Charles et Jean-Charles Orso, maraîchers et arboriculteurs à Cannes, dans la vallée de la Siagne.

Le Ministre a insisté sur les mesures préventives - à concrétiser -, telles que :

. la reconquête des friches;

. la réalisation de travaux d’infrastructures de protection des cours d’eau;

. la lutte contre l’artificialisation des sols.

Charles-Ange Ginesy, Président du Conseil Départemental, a rappelé son soutien aux agriculteurs avec une aide d’urgence de 500 000 € et souhaite travailler aux côtés des maires et des collectivités pour aménager l’écoulement des eaux.

Au-là des promesses à chaud, les acteurs régionaux attendent de l’Etat des mesures concrètes, efficaces et rapides pour tous les agricutleurs sinistrés.

Pour en savoir plus : interviews d’Emmanuel Orso, du Ministre, de Charles Ange Ginésy et de Michel Dessus sur https://www.youtube.com/watch?v=D6W6loIriKI&feature=youtu.be

Les contacts pour l’entraide :

Dans le Var

. cagnotte solidaire en ligne «Soutenez les agriculteurs sinistrés du Var» :

https://www.leetchi.com/c/soutenez-les-agriculteurs-varois-sinistres

. Association Pour Aider les Sinistrés de l’Agriculture Varoise (APASAV) :

https://paca.chambres-agriculture.fr/les-actualites-proches-de-vous/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-du-var-lance-une-cagnotte-solidaire-pour-les-agriculteurs-sinistres/

. cellule de crise agricole : Tél. 04 94 99 75 21 et vidauban@var.chambagri.fr

Dans les Alpes-Maritimes :

Cellule de crise Chambre d’agriculture 06, Philippe Perrot

Tél. 04 97 25 76 48 et pperrot@alpes-maritimes.chambagri.fr

Odile Maillard

* 32% d’exploitations viticoles, 18% maraîchères, 11% en élevage, 9% arboricoles, 1% en céréales, et 5% en «autres filières» dont PPAM (Plantes à parfums, aromatiques et médicinales).