Le Lien Horticole : le média des métiers de l’horticulture et du paysage.

Rechercher

s'abonner au lien horticole
Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

  Accueil / Actualités / Salon du végétal : Des compétiteurs venus montrer leurs métiers

Salon du végétal Des compétiteurs venus montrer leurs métiers

Les jeunes ont prouvé leur savoir-faire et expliqué leur métier avec passion.©Odile Maillard

Onze jeunes en formation en Pays-de-la-Loire ont animé un espace de valorisation des métiers durant trois jours à Nantes (44).

Ils ont bravé la chaleur jusqu'à l'épuisement, heureux d'avoir terminé leurs missions devant un public encourageant, et fiers d'avoir témoigné sur leur métier de paysagiste. Au Salon du végétal, neuf élèves de trois écoles des Pays de la Loire se sont entraînés, montrant ainsi aux visiteurs le type de jardin qu'ils doivent réaliser en vue de l'épreuve nationale pour le titre « Un des meilleurs apprentis de France » (MAF).
Deux autres compétiteurs - médaillés d'argent aux Olympiades des métiers à Bordeaux (33) en mars 2017 - ont travaillé, quant à eux, pour la compétition mondiale à Abu Dhabi (Émirats arabes unis) où ils se rendront en tant que suppléants.
L'animation a été réussie grâce à l'implication de quelques formateurs, directeurs d'écoles et représentants de l'Unep-les entreprises du paysage.
Cet espace dédié à la promotion des métiers - a priori unique sur un salon professionnel - a montré deux types de difficultés d'épreuves (MAF et Olympiades).
Ce premier coup d'essai a le mérite d'avoir été mis en place en un temps record, malgré de nombreuses difficultés.

Les trois niveaux de compétitions horticoles
On peut déjà espérer que ces démonstrations évolueront. Une épreuve créative, qui viendrait compléter l'existant, serait bienvenue. Il pourrait s'agir de donner les mains libres à une ou des équipes pour concevoir une scène paysagée. Charge à elle(s) de concevoir, s'organiser et se concerter pour prouver leurs compétences en matière d'imagination...
Cette animation permettrait d'aller plus loin que les compétitions normées où les jeunes « se battent » autour d'un même plan de jardin contre le chronomètre et sur des cotes précises à respecter.
Autre idée : organiser une exposition de photos qui montrerait le savoir-faire de candidats à la compétition « Un des meilleurs ouvriers de France » (MOF). Les épreuves de ces derniers ne pouvant pas s'inscrire dans le cadre d'un salon car elles se déroulent sur plusieurs mois dans différents sites en France.
Ainsi, les trois niveaux de compétitions (MAF, Olympiades et MOF), dans lesquels les apprenants s'engagent pour prouver leurs compétences et leur motivation, seraient présentés au public du Salon.
À Nantes, l'Unep locale et régionale s'était investie autour des écoles et des formateurs. Les représentants des productions horticoles sont, eux aussi, invités à accompagner ce mouvement. La présentation d'œuvres, réalisées en 2017 pour les épreuves du MAF en horticulture, mériterait d'être élargie aux Olympiades et au MOF.

Cet espace a, sans aucun doute, suscité quelques vocations et un intérêt pour nos filières dévalorisées qui peinent à recruter.
Découvrir des jeunes en pleine action suscite davantage l'intérêt que n'importe quel discours relatif à leur métier.

 

O.M.

Publié le lundi 10 juillet 2017 - 16h46

Mots-clés associés : , ,

Vidos horticultures et paysages

Newsletter

newsletter horticole

Vous souhaitez recevoir
La Lettre du Lien Horticole ?

> Lire un exemple
> Inscrivez-vous pour deux mois

Consultez l'annuaire


Les publications du Groupe France Agricole
  • Publication FA - Lien Horticole
  • Publication FA - La France Agricole
  • Publication FA - Eleveur Laitier
  • Publication LaVigne
  • Publication FA - Machinismes et Réseaux
  • Publication Agrodistribution
  • Publication FA - RIA
  • Publication FA - Latoque
  • Publication FA - Phytoma
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK