Le Lien Horticole : La revue des métiers de la filière horticole et du paysage.

Rechercher

s'abonner au lien horticole
Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

  Accueil / Actualités / Serres : optimiser les énergies renouvelables

Serres Optimiser les énergies renouvelables

Le Ratho vient d'installer une serre monochapelle bioclimatique à double paroi gonflable de 144 m2. Elle y teste les systèmes de capteurs accumulateurs sous les tablettes et le mur capteur accumulateur. ©valérie Vidril

La journée technique du Ratho (69) consacrée aux économies de chauffage et à la génétique a remporté un vif succès.

Plus d'une centaine de personnes (professionnels représentant trente entreprises, responsables d'exploitation de lycées horticoles et de centres de production des villes) ont assisté aux interventions des différents experts sur le thème des énergies renouvelables dans la matinée du 4 juillet, puis ont visité la station d'expérimentation Ratho à Brindas (69) et ses essais.
Ces « rendez-vous techniques » offrent également une occasion aux producteurs de la région lyonnaise d'échanger entre eux. Le rappel d'Hubert Breton (Ratho) sur les différentes aides aux investissements (FranceAgriMer ou Plan végétal environnement, Ademe, Certificat d'économie d'énergie) était indispensable, tant les investissements, les taux de subvention, les conditions d'éligibilité et les délais varient. L'échéance du dernier appel à candidatures pour la modernisation du parc de serres horticoles et des aires de cultures hors-sol de plein air est fixée au 30 septembre (www.franceagrimer.fr ). Une constante demeure toutefois : l'utilité, voire la nécessité, de faire appel à un spécialiste (technicien Astredhor, cabinet d'études) pour établir un diagnostic et se faire aider dans ses démarches.

Sur tous les fronts
Certaines installations innovantes et/ou coûteuses, comme l'attestent le bilan mitigé du projet hypocauste (*) présenté par Fabien Robert (Astredhor) ou les résultats étonnamment négatifs de l'étude de faisabilité d'une implantation photovoltaïque au Ratho, n'offrent pas toujours un retour sur investissement suffisamment rapide. D'autres équipements (pompe à chaleur, déshumidificateur...) mériteraient d'être mieux pris en compte. La serre bioclimatique présentée par le cabinet Agrithermic et expérimentée par le Ratho a attiré l'attention par sa relative simplicité : un mur capteur accumulateur, positionné en paroi nord et isolé par l'arrière, stocke l'énergie solaire durant la journée et la restitue la nuit, maintenant la culture hors-gel. Des bidons noirs remplis d'eau font office de mur capteur ; ils pourraient également contenir un matériau à changement de phase, plus efficace. La construction d'une serre de ce type vient de s'achever au Ratho. Les premiers résultats sont attendus fin septembre.

Chauffage au bois sans langue de bois
Gabriel Gardet a séduit l'assistance en énumérant sans détours les écueils à éviter lors d'un changement d'énergie : les conseils de l'horticulteur résultent d'une expérience de plus de trente-cinq ans dans le chauffage au bois. L'après-midi était consacrée à la découverte de la station de Brindas et de ses essais : serre bioclimatique, Murdeau végétalisés, concept « Mini-jardin », végétalisation de toiture et stress hydrique, « airpots » antichignon, désinfection des eaux d'arrosage au cuivre (AquaHort) et quelque 875 nouveautés d'annuelles et 250 arbustes mis en scène sous forme de mini-jardins.

(*) Voir le Lien horticole n° 802 du 6 juin 2012, « Une technologie innovante pour limiter l'empreinte carbone ! », p. 8-9.

 

V.V.

Publié le mardi 16 juillet 2013 - 09h32

Suivez le lien horticole, paysagiste et horticulteur sur facebook

Newsletter

newsletter horticole

Vous souhaitez recevoir
La Lettre du Lien Horticole ?

> Lire un exemple
> Inscrivez-vous pour deux mois

Consultez l'annuaire


Les publications du Groupe France Agricole
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK