Le Lien Horticole : le média des métiers de l’horticulture et du paysage.

Rechercher

s'abonner au lien horticole
Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

  Accueil / Actualités / Solidarité : Mini tornade, maxi dégâts...

Solidarité Mini tornade, maxi dégâts...

Les abris serres ont été les plus impactées, avec 12 ha concernés, dont environ 3 ha dévitrées et 16 ha d'abris plastique entièrement détruits. (c)CA83

La nuit de samedi 4 à dimanche 5 novembre 2017 a vu une mini-tornade s'abattre sur les secteurs du Palyvestre et de l'Almanarre, à Hyères dans le Var, suivie de fortes pluies, le tout qualifié «d'épisode tempétueux très violent et très localisé».
Une cellule de crise et d'intervention a été ouverte par la municipalité dès le dimanche et des bénévoles (ex. protection civile-CCFF), les sapeurs forestiers... l'ont rejointe.
La Chambre départementale d'agriculture (CA83) et les organisations professionnelles ont réactivé la cellule de crise agricole. Les représentants des organismes se sont réunis dès le lundi 6 novembre à la SICA MAF pour une première évaluation et des visites d'exploitations, puis le jeudi 9 novembre 2017 au Lycée agricole Agricampus d'Hyères.

26 agriculteurs, 12 ha de serres, 15 ha en plein air...
Un appel aux dons et subventions (publics et privés) est lancé pour aider les 26 agriculteurs recensés à ce jour, dont 16 producteurs de fleurs coupées (renoncules, Strelitzia, gerbera, roses...), 4 pépiniéristes (plantes en conteneurs), 2 maraîchers, 2 producteurs mixtes légumes-fleurs coupées, et 2 spiruliniers, soit environ 35 ha touchés.
Dès sa seconde réunion, 5 jours après la tornade, la cellule de crise estime que "les abris serres ont été les plus impactés, avec 12 ha concernés, dont environ 3 ha dévitrées et 1,6 ha d'abris plastique entièrement détruits
Au moins 1,2 ha d'abris ont été entièrement détruits.
Environ 15 ha en plein air ont subi des dégâts variables.
7 à 10 exploitations ont subi des dégâts sérieux sur plus de 50 % de leurs cultures. Un fort sentiment de désespoir a été noté chez certains agriculteurs touchés, ne "souhaitant plus continuer leur métier après ces catastrophes à répétition [NDLR : dont les inondations]".

Aides d'urgence
Une demande de reconnaissance en "Catastrophe Naturelle" a été faite immédiatement mais "rien n'est sûr, car la tornade a été si localisée que nous n'avons pas d'éléments tangibles à Météo-France pour caractériser un état de tempête. Météo-France n'a que des relevés de vitesse de vent à 74 km/h (alors qu'il faut du 145 pour qualifier une tempête)", s'inquiète la mairie.
Une proposition de délibération est en cours pour une aide d'urgence à hauteur de 100 000 € ; elle sera proposée au conseil municipal du 17 novembre prochain via l'Association Pour Aider les Sinistrés de l'Agriculture (APASA).
Pour l'indemnisation des dégâts et pertes de récoltes, tout va dépendre des conditions d'assurances souscrites par chaque exploitant dans leur contrat d'assurances. Et il est déjà fait état que plusieurs ne sont pas assurés, notamment pour les cultures en plein-air, voire même sous abris.

Mobilisation de solidarité
La MSA, la FDSEA, les jeunes agriculteurs (JA83), une journée de mobilisation de solidarité était annoncée pour le mardi 14 novembre, également avec des élèves du Lycée, notamment pour différents chantiers de nettoyage.
C'est l'occasion de rappeler les consignes de sécurité notamment pour le ramassage des verres, avec de risques forts de coupures et chutes de verres :
. venir en s'équipant de matériel de protection : gants, chaussures de chantier, casques, lunettes, vestes ;
. chaque bénévole vient sous sa propre responsabilité civile individuelle qu'il soit exploitant, salarié ou élève (voir assurance scolaire avec le lycée).

Les assurances confirment que dans le cadre d'aide bénévole, la responsabilité civile (RC) de chaque individu couvre ces risques d'accident.
Prévoir une autorisation de la part des propriétaires de pénétrer et intervenir sur l'exploitation.

Passer par l'APASA
Un guichet d'accueil avec numéro unique de téléphone concerne les entreprises agricoles sinistrées : 04 94 99 74 00, de même qu'un email unique : vidauban@var.chambagri.fr pour renseigner une fiche de recensement.
Pour organiser des déblaiements d'urgence et remettre au plus vite sur pied les exploitations agricoles sinistrées, la Chambre d'Agriculture du Var lance un appel aux dons via l'APASA.
Les dons peuvent être adressés par chèque à l'ordre de l'APASA à la Chambre d'agriculture du Var, 70 avenue du Président Wilson, 83 550 Vidauban, ou par virement bancaire*.
La prochaine réunion de la cellule de crise agricole est annoncée pour le mardi 28 novembre. Entre temps, certaines informations sont mises à jour sur le site Internet de la CA83 http://tinyurl.com/yc8xo9wz

* Titulaire du compte : Association Aider les Sinistrés de l'Agriculture du Var
IBAN : FR76 1910 6000 0943 6470 5219 460 SWIFT / BIC : AGRIFRPP891
Adresse de la Banque : Crédit Agricole Provence Côte d'Azur à Vidauban


Légende photo :
Les abris serres ont été les plus impactées, avec 12 ha concernés, dont environ 3 ha dévitrées et 16 ha d'abris plastique entièrement détruits. (c)CA83

 

O.M.

Publié le mercredi 15 novembre 2017 - 16h52

Mots-clés associés : , ,

Vidos horticultures et paysages

Newsletter

newsletter horticole

Vous souhaitez recevoir
La Lettre du Lien Horticole ?

> Lire un exemple
> Inscrivez-vous pour deux mois

Consultez l'annuaire


Les publications du Groupe France Agricole
  • Publication FA - Lien Horticole
  • Publication FA - La France Agricole
  • Publication FA - Eleveur Laitier
  • Publication LaVigne
  • Publication FA - Machinismes et Réseaux
  • Publication Agrodistribution
  • Publication FA - RIA
  • Publication FA - Latoque
  • Publication FA - Phytoma
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK