Le Lien Horticole : le média des métiers de l’horticulture et du paysage.

Rechercher

s'abonner au lien horticole
Votre compte

 

Inscrivez-vous | Aide |

  Accueil

ACTUS - FRANCE

Les bras de la viticulture

AUDE LUTUN - La vigne - n°257 - octobre 2013 - page 18

Main-d'œuvre. Les viticulteurs sont les premiers employeurs du secteur agricole.
Deux tiers des viticulteurs font appel a des saisonniers pour les vendanges. D'ailleurs, 37 % des travailleurs occasionnels sont embauchés à cette occasion. © P. ROY

Deux tiers des viticulteurs font appel a des saisonniers pour les vendanges. D'ailleurs, 37 % des travailleurs occasionnels sont embauchés à cette occasion. © P. ROY

Les Vignerons indépendants de France (Vif) viennent de publier les résultats d'une enquête sur l'emploi chez les vignerons. Il en ressort qu'il y a besoin d'un équivalent temps plein (ETP) pour 5 ha de vignes. 75 % du travail est réalisé par des salariés permanents, les travailleurs occasionnels n'effectuant que 25 % des tâches.

Ces saisonniers sont principalement recrutés pour les vendanges (37 % des emplois occasionnels), puis pour la taille et le tirage des bois (30 %), le relevage et le palissage (17 %) et enfin l'ébourgeonnage (12 %). Sans surprise, les traitements phytosanitaires et la commercialisation sont très rarement confiés à des salariés temporaires.

81 % des vignerons sont satisfaits des saisonniers

Mille vignerons ont répondu à l'enquête des Vif. Pratiquement les deux tiers d'entre eux ont recours à des saisonniers pour les vendanges, le tirage des bois ainsi que pour le relevage et le palissage. Un tiers rencontre des difficultés de recrutement. Mais une fois embauchés, 81 % des vignerons sont satisfaits, voire très satisfaits de la compétence et du niveau de qualification de ces salariés occasionnels.

L'enquête montre également que la main-d'œuvre (permanente et saisonnière) représente 27 % du coût de production d'une bouteille. Par ailleurs, le travail dans la vigne constitue 50 % du coût du travail, soit 13,5 % du coût de la bouteille.

En marge de cet observatoire, le syndicat rappelle que 170 000 salariés ont un emploi permanent en viticulture et que ce secteur représente 800 000 emplois directs et indirects. En couvrant seulement 3 % du territoire, la viticulture est le premier employeur agricole de France.

Cet article fait partie du dossier

Consultez les autres articles du dossier :

L'essentiel de l'offre

Newsletter

newsletter horticole

Vous souhaitez recevoir
La Lettre du Lien Horticole ?

> Lire un exemple
> Inscrivez-vous pour deux mois

Consultez l'annuaire


Les publications du Groupe France Agricole
  • Publication FA - Lien Horticole
  • Publication FA - La France Agricole
  • Publication FA - Eleveur Laitier
  • Publication LaVigne
  • Publication FA - Machinismes et Réseaux
  • Publication Agrodistribution
  • Publication FA - RIA
  • Publication FA - Latoque
  • Publication FA - Phytoma
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK