Tout dépend de la nature des biens qui sont vendus. La vente des biens mobiliers (meubles, objets, matériels…) est possible librement. Le recours au notaire est impératif pour les actes qui concernent des biens immobiliers (terres, bâtiments, habitation…) tels que la vente, l'échange, la constitution d'une servitude…

En fait, pour la sécurité des transactions immobilières, ces actes doivent être portés à la connaissance des tiers en étant publiés au bureau des hypothèques. La forme notariée est nécessaire pour pouvoir procéder à cette formalité. D'où le passage obligatoire chez le notaire.