Comme la veille, « les prix du blé sont, au niveau mondial, tirés vers le haut par les achats effectués par quelques pays », relève Don Roose, de la maison de courtage US Commodities. L’Égypte en particulier a passé mercredi des commandes à la Russie, l’Ukraine et la France à des prix plus élevés qu’attendu, selon lui.
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre