S'agissant de la signalisation sur les voies, il faut se référer à une instruction ministérielle sur la signalisation routière d'août 2009.

Dans son article 61 sur la limitation de hauteur, le texte précise que doivent être signalés tous les passages où la hauteur libre au-dessus d'un point quelconque de la chaussée mesurée normalement à celle-ci est inférieure à 4,30 mètres.

Par déduction, on peut donc supposer qu'au-delà, la signalisation n'est pas obligatoire. Donc, pour un véhicule faisant plus de 4,30 m de hauteur, son chauffeur doit s'assurer du passage de son véhicule sans abîmer ni l'ouvrage, ni son véhicule. Sinon, il est responsable des dommages causés.