En France, toutes ventes de terres ou de bâtiments agricoles doivent être notifiées à la Safer. Celle-ci dispose d’un droit de préemption. Lorsqu’elle estime que le prix et les conditions sont exagérés, notamment en fonction des prix pratiqués dans la région pour des biens comparables, elle adresse au notaire du vendeur une offre d’achat à ses propres conditions (articles L.143-10 et R.143-12 du code rural). Selon...
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre