La réalisation d’un plan prévisionnel de fumure (PPF) est obligatoire et doit se faire avant les premiers épandages. Les agriculteurs doivent avoir un document où sont enregistrés les éléments obligatoires demandés par la directive nitrates concernant les apports azotés (minéraux et organiques). Chaque agriculteur reste libre du choix du support d’enregistrement de ses apports azotés (cahier de fertilisation, logiciel…), et donc libre de le faire lui-même ou de se faire aider par un organisme.