Jardins ouverts… tout l’été !

Lancée depuis le 3 juillet, la 5e édition de Jardins ouverts est organisée par la région Île-de-France dans le cadre de l’opération #monétémarégion.
Jusqu’au 29 août, près de 200 espaces verts accueilleront la programmation artistique originale de cette manifestation. Les jardins franciliens deviennent, à nouveau cet été, des espaces scéniques, ludiques et pédagogiques pour des moments d’échanges avec tous les amateurs de nature. Parmi les temps forts : le week-end de clôture, les 28 et 29 août. Retrouvez le programme ici.

Guyane : création de l’association AsPHoG

À la suite des réflexions initiées lors des rencontres du végétal en janvier 2020, quatorze producteurs fondateurs se sont fédérés au sein de l’AsPHoG (des pépiniéristes et horticulteurs de Guyane), avec la mission de structurer et de renforcer l’organisation collective de la profession.
L’AsPHoG s’est défini quatre axes stratégiques d’action :
- assurer l’accès à un matériel végétal de qualité ;
- diversifier et sécuriser les débouchés commerciaux ;
- renforcer la maîtrise des techniques de production ;
- faciliter l’accès aux financements.
Les premiers groupes de travail portent sur des missions d’échange, l’agrément du statut de pépiniériste, la certication des plants d’agrumes, les contrats de culture avec l’établissement public foncier et d’aménagement (EPFA) de Guyane, un programme d’appui technique… L’AsPHoG est présidée par Line Tassia, horticultrice à Montsinéry-Tonnegrande, spécialisée dans la production de broméliacées. L’association sera domiciliée au siège de l’interprofession des filières végétales de Guyane (Ifiveg) à Jarry. Contact : Ivan Semjen, chargé de développement filière du végétal spécialisé, ivan.semjen@ardi-gdi.fr

Festival : Les Nuits des forêts, une rencontre avec la culture et les arts

150 forêts partenaires, partout en France, ont accueilli la seconde édition du festival, du 2 au 4 juillet, avec plus de 200 événements et animations.
L’événement a mobilisé plus de 10 000 participants et près de 500 intervenants acteurs de la forêt : forestiers, experts, scientifiques, associations environnementales, penseurs, philosophes artistes… Il a été question de leur fragilité et des grands enjeux forestiers.
Le festival est confirmé pour devenir un rendez-vous annuel « afin de vivre des rencontres insolites et des expériences originales et sensibles en forêt ! ».

Rose et hortensia pour agrandir la collection nationale

Les espèces ornementales ont ouvert le bal de la nouvelle « procédure de versement » mise en place en 2018, fleurissant la collection nationale de 202 ressources de rosiers et dix-neuf d’hortensias.
Les 202 rosiers sont issus d’une roseraie du Maine-et-Loire, comprenant plus de 3 000 ressources gérées par Thérèse Loubert, spécialisée depuis près de quarante ans dans les variétés anciennes de rosiers, notamment celles du xixe siècle, dont des rosiers botaniques. Pour les hortensias, ce sont dix-neuf obtentions françaises, principalement du début du xxe siècle, œuvre de la famille Mouillère, qui viennent compléter la collection nationale. Ils sont conservés par l’association Shamrock, en Seine-Maritime, parmi une collection d’environ 2 000 ressources.
Les « ressources phytogénétiques patrimoniales » font partie de l’histoire agricole, horticole, forestière et alimentaire nationale, ou sont emblématiques d’une région. Elles doivent être conservées dans l’intérêt général et dans des conditions de nature à faciliter l’accès des citoyens, de toute personne physique ou morale et de la communauté internationale à des échantillons de ces ressources. Listes dans les arrêtés du 12 mars et du 20 mai 2021.

Génétique, Imara au Tour de France

Lors du troisième jour du Tour de France, l’Impatiens walleriana ‘Imara’ de Syngenta Flowers a fait sa vedette au milieu des cyclistes à Pontivy (56).
Elle a été utilisée pour fleurir un rond-point coloré avant le dernier sprint de l’étape.