Paysage : Philippe Thébaud est décédé

Figure marquante du paysage, Philippe Thébaud est décédé début novembre à l’âge de 75 ans, emporté par la maladie qu’il combattait depuis plusieurs années.
« Nous perdons un immense professionnel, un homme engagé et passionné sur les questions d’aménagement du territoire en général et du paysage en particulier. Nous sommes déterminés à poursuivre ce qu’il a initié dès 1968, à la sortie de la première promotion de l’Esaj, et développé ensuite avec la création de son agence Thébaud urbanisme et paysage en 1986 : continuer à faire évoluer notre métier pour un « paysage partagé », vision qu’il a défendue ardemment tout au long de sa vie », a communiqué Land’Act, l’agence qu’il a cofondée. L’Esaj, École supérieure d’architecture des jardins et du paysage, a aussi tenu à rendre hommage à « un homme passionné, qui n’a eu de cesse de promouvoir notre profession, partager son savoir par de nombreux écrits et soutenir la formation de nouvelles générations au sein de notre établissement ».

Noël de l’Élysée : le sapin sera coupé dans la Nièvre

La présidence de la République a une nouvelle fois fait confiance à Val’hor et sa partenaire, l’association AFSNN, pour la fourniture et l’installation de son sapin de Noël.
La coupe est annoncée ce 19 novembre. L’interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage (Val’hor), en partenariat avec l’Association française du sapin de Noël naturel (AFSNN) vont procéder à la coupe et à l’expédition du sapin pour le noël du palais de l’Élysée. ce vendredi 19 novembre à 14 heures.
C’est la pépinière de Jean-Christophe Bonoron, à Montsauche-les-Settons (58), qui a été choisie.

HVE : c’est gagné pour les horticulteurs de Fleuron d’Anjou

L’ensemble des producteurs horticulteurs de la coopérative Fleuron d’Anjou ont obtenu la certification officielle Haute Valeur environnementale (HVE).
Parmi les axes de développement de la coopérative Fleuron d’Anjou figurait notamment l’obtention de la certification HVE, niveau le plus élevé du dispositif de certification environnementale des exploitations agricoles.
Elle vient en effet valoriser les bonnes pratiques de l’ensemble des producteurs. Elle garantit qu’ils participent à la préservation de l’écosystème naturel et réduisent au maximum leur impact sur l’environnement (sol, eau, biodiversité...).
Dès le printemps prochain, le logo HVE sera présent sur l’ensemble des gammes de plants potagers, condimentaires et fleurs.
Cette labellisation « s’inscrit dans la stratégie et les engagements RSE de la coopérative pour une agriculture durable et vient concrétiser l’ambition de Fleuron d’Anjou d’être reconnu comme le référent du végétal santé-bien-être », affirment les protagonistes.

Sapin de Noël du Morvan : une demande de reconnaissance déposée

L’association Excellence végétale a déposé auprès de l’Inao une demande de reconnaissance en IGP « Sapin de Noël du Morvan ».
« Conformément au règlement UE n° 1151/2012 du Parlement européen et du Conseil du 21 novembre 2012 relatif aux systèmes de qualité applicables aux produits agricoles et aux denrées alimentaires, en cas d’enregistrement de la dénomination “Sapin de Noël du Morvan” en IGP (indication géographique protégée) au titre de ce système, cette dénomination sera protégée et réservée aux seuls produits qui respecteront les conditions de production du cahier des charges de l’IGP concernée », fait savoir l’organisme. Ainsi, « les produits considérés comme des produits comparables au “Sapin de Noël du Morvan” ne pourront pas être commercialisés avec une quelconque référence, directe ou indirecte, au Morvan. De même, le produit dont la dénomination est enregistrée en IGP sera protégé contre toutes évocations et déclinaisons, y compris figuratives, pour commercialiser ou présenter des produits ne bénéficiant pas de l’IGP en cause, quand bien même ces produits proviendraient effectivement de la même zone géographique ».

Bonnes pratiques logistiques : deux nouveaux outils disponibles

Dans la continuité du « Guide des bonnes pratiques logistiques » paru au printemps 2021, le groupe de travail « Logistique » animé par Val’hor a travaillé sur la standardisation au sein de l’interprofession des motifs de non-conformité qui peuvent survenir à réception d’une commande de végétaux.
Y sont répertoriés douze différents types de non-conformité constatables à la réception lors du déchargement et/ou sous 48 heures maximum, d’un point de vue quantitatif et qualitatif. Ils sont listés dans une affiche mise à disposition de tous. Elle peut être utilisée et placardée dans les entreprises et tous les professionnels sont invités à s’y référer. Pour ce faire, il est proposé :
- pour les entreprises qui ne disposeraient d’aucun outil informatique adapté, d’utiliser le tableau Excel fourni par Val’hor, en le personnalisant si besoin (mais sans modifier la codification des motifs de non-conformité à réception) ;
- pour les autres, d’intégrer directement la codification dans les systèmes informatiques déjà utilisés par les partenaires.
Ces documents sont disponibles ici.