Nouveau fascicule 35 : un webinaire pour tout savoir

Le nouveau fascicule 35, qui régit le volet paysage de la commande publique, est entré en vigueur le 15 octobre dernier.
Il sera présenté en visioconférence à la mi-janvier. Pour présenter ce référentiel « Fascicule 35 » qui a largement évolué, l’Unep, Union nationale des entrepreneurs du paysage, l’AITF, Association des ingénieurs territoriaux de France, Hortis, les gestionnaires d’espaces nature en ville, la FFP, Fédération française du paysage, et le cabinet Axone proposent, le 14 janvier prochain à 10 heures, un webinaire accessible à tous. Les intervenants seront Jean-Marc Sipan, entrepreneur du paysage, vice-président de l’Unep, Denis Bigot, d’Orléans Métropole, représentant de l’AITF, Olivier Striblen, paysagiste-concepteur et urbaniste, membre de la FFP, Pascal Goubier, de la métropole de Lyon, président d’Hortis, et maître Sylvain Salles, avocat du cabinet Axone, spécialisé en droit public.

Ce document a été largement présenté dans Le Lien horticole n° 1102, paru en janvier-février 2020, mais le but des organisateurs est ici de répondre aux questions que chacun pourrait se poser sur « les évolutions techniques et réglementaires » incluses dans le nouveau référentiel, ainsi que de mettre en avant « la place redonnée aux paysagistes-concepteurs, l’analyse des sols, la réception, les garanties ou encore les travaux de finalisation ».
Inscription obligatoire : Webinaire - Nouveau fascicule 35, les grandes avancées en détails | News Tank (livestorm.co)

Formation continue : Vivea a 20 ans

Le 30 novembr, l’opérateur de compétences Vivea a fêté ses 20 ans au service des chefs d’entreprises agricoles quels que soient le lieu, leur âge, soit leur activité, le moment de vie choisi pour faire appel à la formation.
« Notre enjeu est de poursuivre ce formidable défi qu’est l’accompagnement à la décision par la formation et l’acquisition d’expertise pour l’ensemble des exploitants et exploitantes », assurent les responsables, qui précisent : « L’actualité oblige à être réactifs. Aussi le conseil d’administration s’est réuni de manière exceptionnelle le 1er octobre 2021 afin de revoir son budget prévisionnel pour pouvoir faire bénéficier de financements à la formation jusqu’à la fin de l’année. L’activité est en effet très importante. Nous attendions une analyse fine des dossiers engagés et réalisés en fin d’été pour pouvoir déterminer nos besoins le plus justement possible et solliciter nos réserves. Cet abondement a été possible grâce à une gestion parfaitement maîtrisée de notre fonds depuis plusieurs années et aux réserves constituées depuis 2014. L’agriculture est soumise à des aléas, à des orientations politiques fortes, à des besoins qui ne sont pas toujours prévisibles et il est important de pouvoir réagir rapidement, d’être agile et d’accompagner au mieux nos contributeurs. »

Un nouveau plan stratégique en cours

Les travaux de fonds engagés via le nouveau « Plan stratégique 2021-2026 » avec les élus de Vivea se concrétisent par de nouveaux appels d’offres. Certains sont en phase émergente et seront publiés prochainement. D’autres sont déjà engagés et font l’objet d’accompagnement dans le cadre de réunions proposées aux organismes de formation. « Notre objectif est de développer l’accès à la formation et le porter à 25 % pour l’ensemble des agriculteurs et agricultrices d’ici 2023, contre un peu plus de 21 % prévus en 2021. Pour répondre à cet objectif, Vivea développe ses offres de services à destination des organismes de formation, de ses partenaires et de ses contributeurs », conclut le bureau de Vivea.