Terra Botanica, à Angers Les nouveautés 2023 du parc du végétal

La licorne géante en mosaïculture, une nouveauté 2022 pour le parc du végétal Terra Botanica à Angers, reviendra en 2023, avec le dragon et la pieuvre. Ils seront rejoints par de nouveaux animaux en topiaires.
La licorne géante en mosaïculture, une nouveauté 2022 pour le parc du végétal Terra Botanica à Angers, reviendra en 2023, avec le dragon et la pieuvre. Ils seront rejoints par de nouveaux animaux en topiaires. ©V. Ripaud, Skillvalley

Après avoir accueilli près d’un demi-million de visiteurs en 2022, et après une pause hivernale, Terra Botanica présentera des topiaires en forme d'animaux extraordinaires. Le parc à thème – consacré au monde du végétal et à la biodiversité – ouvrira aussi une nouvelle zone dédiée aux interactions entre l’humain et le végétal.

Au fil de la saison 2023, le parc du végétal à Angers (49) offrira ses cinq univers, des dizaines de jardins thématiques, d’animations, de spectacles, nouveautés et autres attractions.

Les 25 et 26 mars avant l’ouverture de la totalité du parc, « Les Printemps de Terra », grand marché aux plantes, amorceront la saison. Puis Terra Botanica va tenter de dépasser son score : près d’un demi-million de visiteurs en 2022 (+ 50 % comparé à 2019).

Avec 5 000 m2 spécialement ajoutés au parc, « Les Mystères de la forêt » et « La Canopée des oiseaux », nouveautés 2023 ouvertes dès le 1er avril, illustreront de manière ludique et pédagogique les interactions entre l’humain et le végétal. Avec une dizaine de nouveaux animaux en topiaires, des activités d’observation, de la réalité augmentée…

Au printemps, un nouveau cycle de conférences sera consacré à la nature

En mai, trois mosaïcultures géantes (la licorne, le dragon et la pieuvre) feront leur retour. Il s’agira notamment de sensibiliser au respect de toutes les espèces vivantes, végétales comme animales, en proposant chaque année de nouvelles œuvres artistiques.

À partir du 14 juillet, Terra Nocta, déambulation et expérience poétique nocturne qui a séduit plus de 40 0000 visiteurs l’été dernier, va s’enrichir de nouveaux tableaux poétiques.

Les mosaïcultures géantes, diverses nouveautés et des surprises sous forme de land art apparaîtront au fur et à mesure des mois. Elles privilégieront les ressources naturelles comme le bois, le minéral ou encore l’eau.

Durant l’été, avec une dizaine de dates, le 3e festival Le Souffle d’Éole, au sein d'un espace de plein air de 3 000 m2, recevra à nouveau une programmation culturelle éclectique « Les Envolées végétales », avec une dizaine de soirées thématiques.

Des découvertes et des jardins au service de l’environnement

Le parc maintiendra ses cinq univers qui structurent ses approches végétales et les visites :
- « Aux origines de la vie » avec l’apparition des premiers végétaux à l’ère primaire ;
- « Les grandes explorations » dédiées aux découvertes végétales, avec les plus grandes serres tropicales d’Europe et la serre aux papillons ;
- « Le végétal insolite » dévoile des plantes carnivores et fait découvrir la serre des climats extrêmes ;
- « Escapade en Anjou » propose une balade en barque et révélera une toute nouvelle roseraie ;
- « Les Mystères de la forêt », avec les parcours et trois géants sur 7 000 m2 dédiés aux secrets des arbres et de la forêt.

Au service de la cause environnementale, trois jardins se distinguent par leur vocation pédagogique : le potager qui a été primé en 2019 lors du concours national des jardins potagers, mais aussi un jardin sans aucun besoin d’arrosage, et encore le jardin malin dédié aux jeux et énigmes.

Au total, au cours de leur journée, les visiteurs profitent d’une cinquantaine d’animations et attractions, dont le voyage en coquilles de noix, le cinéma 4D ou encore la balade à bord du plus gros ballon à gaz du monde : « Terra vu du ciel ».

La promesse offerte aux visiteurs : parcourir tous les continents en une ou deux journées, à la rencontre de la biodiversité de tous les écosystèmes recréés sur plus de 20 ha et des plantes venues d’une dizaine de pays de tous les continents. « Notre plus belle récompense, c’est de voir nos visiteurs touchés par la beauté de la nature, sous toutes ses formes, et qu’ils repartent davantage sensibilisés à la nécessité de respecter notre environnement et la planète », assure l’équipe responsable du parc.

Ce contenu est réservé aux abonnés du Lien Horticole
Je suis abonné
Je me connecte
Je ne suis pas abonné
Je découvre