Contenu réservé

Recherche Un tandem d’enzymes responsables de la dangerosité des champignons ravageurs de cultures

Une équipe de chercheurs a mis en évidence les mécanismes d’infection d’un champignon responsable de maladies sur une large gamme de végétaux. Une piste pour limiter le recours aux fongicides dans le futur.
Une équipe de chercheurs a mis en évidence les mécanismes d’infection d’un champignon responsable de maladies sur une large gamme de végétaux. Une piste pour limiter le recours aux fongicides dans le futur. ©Inra

Pour accélérer la réduction d’usage des fongicides, comprendre les mécanismes d’infection des plantes par les champignons pathogènes est essentiel. Une importante découverte en ce sens a eu lieu lors de recherches sur la bioproduction d’arômes d’agrumes…

C’est au cours de travaux à visée appliquée, financés par l’ANR (Agence nationale de la recherche), qu’une équipe de scientifiques de l’Inrae, du CNRS et du CEA a fait une découverte inattendue. Le projet « Funtastic » avait pour objectif d’identifier chez les champignons des enzymes naturellement capables de produire des molécules à l'odeur citronnée pour la parfumerie. Pour l’occasion, l’équipe observe pour la première fois la présence systématique d’une enzyme A (alcool oxydase) en tandem avec une enzyme B (péroxydase), indispensable à son activation. La coprésence systématique de cette paire d’enzymes oxydatives (A+B) chez certains champignons phytopathogènes (ColletotrichumMagnaporthe) a intrigué les scientifiques.

443

Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !
23 %

Vous avez lu 23 % de l'article

Vous êtes déjà abonné,

Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je me connecte
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je découvre
Ce contenu est réservé aux abonnés du Lien Horticole
Je suis abonné
Je me connecte
Je ne suis pas abonné
Je découvre