Sur la thématique « Les quatre temps du jardin » inspirée par Vivaldi, Noa Gautier et Marion Lelièvre ont gagné la compétition « Un des Meilleurs Apprentis de France 2021 » en catégorie horticulture.

Les murs et la musique

Marion Lelièvre, 17 ans, est élève en seconde bac pro conduite de production horticole à la Maison familiale rurale (MFR) de Pré-en-Pail-Saint-Samson (53).
Elle suit son apprentissage à La Cueillette du Grand-Parc, à Moulins-en-Bessin (14). « Quand le concours nous a été présenté, je me suis dit pourquoi pas et j’ai tenté ma chance », témoigne la jeune femme. Sa passion de la terre lui a été transmise par ses parents, eux-mêmes maraîchers.
Elle a conçu une composition à base de « petits murs végétalisés en forme d’instrument de musique » pour « constituer mon chef-d’œuvre ».

Les saisons du jardin japonais

Noa Gautier est apprenti en CAPa métiers de l’agriculture, spécialité productions horticoles, à l’école Angers Le Fresne (49).
Le candidat s’est démarqué grâce à une œuvre épurée et esthétique, symbolisant à la fois les jardins japonais évoluant avec les saisons, mais aussi la force vitale de l’homme. Il a notamment choisi un érable japonais aux couleurs changeantes, un bambou (symbolisant le vent), la campanule, le thym, Ophiopogon et Stachys.
Le mélange des éléments inertes et vivants a convaincu le jury de quatre professionnels.

Les deux lauréats recevront leur médaille à Paris, à la Sorbonne ou au Sénat.
Leurs œuvres restent exposées au parc Terra Botanica d’Angers.

Odile Maillard