Le dispositif « Interreg région Mer Nord Soilcom » (2019-2023) est un programme de coopération territoriale européenne cofinancé par le Feder (fonds européen de développement régional).
Il engage 11 partenaires dans 5 pays : le Danemark (pays leader via l’Université de Arhus), l’Allemagne, la Belgique, l’Ecosse(1) et les Pays-Bas. Le projet associe les compétences d’experts universitaires et de centres d’expérimentation à celles de bureaux d’études et d’acteurs de la filière du compost. L’association flamande Vlaco y représente le réseau européen d’intervenants sur la valorisation des déchets organiques solides.

Des formulations ciblées

Soilcom s’inspire d’un projet danois mené en 2014 et 2015 à la demande du syndicat des pépiniéristes. L’utilisation d’un compost vert formulé sur mesure et associé à un engrais vert s’y était révélé prometteur contre des nématodes parasitaires Rotylenchus présents dans une parcelle d’Abies nordmanniana.
Le projet Interreg définit 4 axes avec un fil conducteur : la mise au point de composts spécifiques basés sur les déchets organiques (déchets ménagers, déchets de cultures, déchets verts) destinés à des cultures et types de sol donnés plutôt qu’à des applications généralistes. Il s’intéresse aux cultures d’ornement, fruitières et légumières.

En novembre 2020 a été publié le rapport « Indicateurs de qualité des composts » (téléchargeable sur le site) pour répondre à l’axe « définition de standards de qualité ».
En parallèle, diverses actions (démonstrations, visites de terrain, formations) doivent accroître la connaissance, la fabrication et l’usage de compost en production. Enfin, des lignes directrices seront rédigées pour harmoniser et améliorer la certification et la règlementation pour un compost de qualité dans la région Mer du Nord.

Gestion des éléments nutritifs du sol

Pour les premiers essais dans sa pépinière d’expérimentation, Delphy, société néerlandaise (à implantation internationale) de consultants en productions végétales, a choisi une espèce d’intérêt économique, les buis.
Neuf interventions ont été réalisées avec divers composts épandus sur le sol, certains étant mélangés avec d’autres matières organiques stables, comme des cosses de fèves de cacao, ou moins stables comme la paille. Il est apparu que le compost mélangé à de la paille réduisait l’incidence de la cylindrocladiose.

De son côté, le centre d’expérimentation horticole flamand PCS a implanté une parcelle de démonstration de charme avec deux types de compost ; les 1ers résultats sont attendus dans deux ans.

Même si la France n’est pas partie prenante dans Soilcom, elle y compte des acteurs engagés via le réseau européen Compostnetwork. Ainsi RITTMO Agroenvironnement® (Colmar, 68) propose une gamme de prestations pour développer de nouvelles matières fertilisantes et valoriser des sous-produits et coproduits en tant qu’intrants agricoles et horticoles. La société participe aussi à des programmes d’expérimentation.

Linda Kaluzny-Pinon

(1)Depuis le Brexit, la situation reste floue quant à la participation du Royaume-Uni dans les projets européens.