Si la crise sanitaire a accéléré la numérisation des entreprises et de leur communication, la perspective de renouer les contacts « en vrai » avec les clients et prospects étrangers, d’aller dénicher les dernières nouveautés, d’anticiper les prochaines tendances... invite les professionnels à relancer leurs activités, notamment via la participation aux Salons tels IPM Essen.

Le prochain rendez-vous est prévu du 25 au 28 janvier 2022. Les entreprises du végétal horticole* potentiellement intéressées peuvent se préinscrire au plus vite (d’ici fin juin au maximum) auprès de Val’hor**.

En effet, comme à chaque édition, l’interprofession organise un « pavillon France » au cœur du plus grand Salon mondial de l’horticulture ornementale et de la fleuristerie, afin d’accompagner les entreprises dans leur développement à l’international.

Le pavillon collectif regroupera cette fois floriculture et pépinière, ensemble dans le nouveau hall 6, apportant à nouveau une organisation simplifiée, un stand clés en main, une meilleure visibilité, un interprétariat en anglais et en allemand, un réseautage professionnel...

IPM, c’est 1 550 exposants, 53 000 visiteurs et 46 pays représentés.
Les organisateurs annoncent 97 % de visiteurs professionnels, 40 % venus de l’étranger, 70 % de décisionnaires pour les achats, 92 % satisfaits ou très satisfaits…
61 % d’exposants viennent d’autres pays que l’Allemagne, 95 % prévoient d’y exposer à nouveau.

Une visite s’impose

Les professionnels qui hésitent encore à franchir le pas sont incités à réserver sur leur agenda au moins une première visite en tant que visiteur pour découvrir l’offre internationale, repérer les tendances, rencontrer des professionnels du monde entier, échanger avec les exportateurs français… Sachant qu’il faut compter au moins deux jours pour faire le tour du Salon.

Odile Maillard

*S’il reste des places disponibles, des fournisseurs pourront rejoindre les horticulteurs et pépiniéristes, mais à un tarif différent.
**Formulaire de préinscription à télécharger
Contact : Jocelyne Kerjouan, jocelyne.kerjouan@lacommverte.info