Réalisée de février à mai 2021, l’étude « Chiffres clés des jardineries et graineteries Xerfi specific » pour Val’hor permet de faire un état des lieux du secteur en 2020 et de son engagement au travers des labels et outils développés dans la filière du végétal.

En 2020, le secteur a perdu 3 % de ses points de vente. Une diminution qui s’explique davantage par la baisse du nombre de graineteries (- 7 %) que par celle des jardineries, évaluée à - 1,5 %.
Cette même année, les effectifs salariés sont au nombre de 20 650, soit une hausse de 1,5 % par rapport à 2018.

Le chiffre d’affaires du secteur affiche une belle croissance : 7 % entre 2018 et 2020.
Au total, les jardineries et graineteries représentent 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires HT. Le végétal représente 44 % de leur chiffre d’affaires.

65 % de végétaux français

Leur approvisionnement en végétaux est constitué à 65 % de plantes françaises (part du chiffre d’affaires en végétaux).
Une majorité des jardineries et graineteries sont concernées par les labels collectifs de la filière du végétal : 68 % d’entre elles proposent à la vente des produits Fleurs de France. 50 % déclinent des produits possédant le label rouge. 63 % s’approvisionnent (totalement ou en partie) chez des producteurs labellisés Plante bleue.

Le numérique est bien présent dans la profession : 85 % des points de vente disposent d’un site Internet. 58 % de ces entreprises ont un site de vente en ligne contre 42 % qui possèdent un site vitrine.
89 % des enseignes sont présentes sur un ou plusieurs réseaux sociaux et 82 % l’alimentent au moins une fois par mois.

Les jardineries et graineteries n’ont pas attendu la crise sanitaire pour proposer des services de livraison et de retrait des achats : 73 % font de la livraison à domicile. Ce service est proposé depuis quatorze ans en moyenne. 65 % font du click & collect, mis en pratique depuis en moyenne deux ans.

Source : Chiffres clés Xerfi specific des jardineries et graineteries pour Val’hor, données 2020.

Pascal Fayolle