L’édition annuelle printanière de la Fête des plantes au domaine de Saint-Jean-de-Beauregard (91) se tient d’habitude à la mi-avril. Elle avait été reportée fin mai en raison des restrictions sanitaires. Un soulagement, donc, car le souvenir du printemps 2020 et le spectre d’une nouvelle annulation étaient encore vivaces dans l’esprit des organisateurs. L’édition d’automne, fin septembre 2020, avait heureusement pu se tenir dans d’excellentes conditions et, grâce à l’autorisation de la préfecture et le soutien des élus, celle de ce printemps était très attendue.

Rien d’étonnant donc à ce qu’en ces premiers jours de soleil et de chaleur dans la région une brise de liberté ait soufflé parmi les 200 exposants, heureux de retrouver collègues et clients.
Même si certains producteurs n’avaient pas pu venir, les jardiniers ont profité de stands bien approvisionnés en végétaux, spécialement réservés pour l’occasion, surtout pour les produits fleuris, toujours plébiscités par le grand public : amateurs et collectionneurs ont bien rempli leurs chariots, tout autant que les allées !

Cette fête a été l’occasion de se rassurer et de confirmer une demande très soutenue depuis le début du printemps, certaines plantes de pépinière commençant à manquer sur le marché. Les stocks sont d’ores et déjà à reconstituer, notamment pour les plantes en cycle de production de sept ans.
La pénurie d’arbres fruitiers se fait aussi de plus en plus sentir et certains ne voient pas de régulation du marché avant deux ou trois ans.

‘Yellow Spring’. Ce petit arbre, présenté par Botaniques de Cambremer (14), à l’architecture en forme de pagode, aux petites feuilles jaune d’or et à floraison en dentelle blanc crémeux, a reçu un trophée de Saint-Jean-de-Beauregard 2021, en catégorie arbres et arbustes. ©I. Cordier

Honneur aux plantes à longue floraison

Les plantes primées sont vite parties, dès le vendredi. Ce jour de la remise des prix a connu une très grosse affluence, restée importante le samedi et correcte le dimanche pour un jour de fête des Mères, selon les appréciations des organisateurs.

Cette année, les « plantes à longue floraison » étaient à l’honneur. Les prix et trophées récompensaient donc logiquement les plus méritantes d’entre elles, leurs producteurs étant mis en lumière à cette occasion.

- Le Grand prix Saint-Jean-de-Beauregard a été attribué à la pépinière Bellec (56), pour Sisyrinchium palmifolium –  encore peu connu –, l’un des plus décoratifs et prolifiques du genre. Une vivace persistante rustique de plein soleil aux innombrables fleurs jaunes d’or.

- En catégorie « thème de l’édition », Passion vivaces (77), pour Achillea coarctata, très résistante à la sécheresse et à la chaleur, en fleurs pendant cinq mois et bien adaptée aux toitures végétalisées.
- En vivaces et bulbeuses, Vert’Tige (22), pour Lysimachia paridiformis v. stenophylla, une plante rare, très graphique, au feuillage persistant et fleurs jaunes.
- Pour les grimpantes, Fuchsia Delhommeau (44), pour Hedera helix ‘Clotted Cream’, un lierre grimpant ou rampant atteignant 1 m, aux feuilles très originales, gaufrées vert pâle, crispées et panachées de crème. Il fait partie des nouveautés introduites par Florian Dominicy, qui vient de reprendre l’entreprise.
- En arbres et arbustes, Botaniques de Cambremer (14), pour Cornus alternifolia ‘Yellow Spring’, un petit arbre à l’architecture en forme de pagode, aux petites feuilles jaune d’or au printemps. Sa floraison en dentelle blanc crémeux rajoute à sa beauté.

- Le prix de la presse va à Turcieflor (Pierre Turc SARL) (49), pour sa collection nationale d’alstroemères, labellisée au CCVS. Très florifères, ces plantes faciles à réussir, aux multiples coloris, méritent une mise en avant pour les jardins d’amateurs.
- Le prix de la Société nationale d’horticulture de France (SNHF) est attribué aux pépinières Travers (45) pour la clématite ‘Nancy, Jour de la Terre’, une plante sélectionnée avec la Ville de Nancy (54) pour sa résistante à la sécheresse et au froid. Sans taille, elle reprend du pied et ses grandes fleurs fuchsia s’épanouissent longtemps et toujours à hauteur de regard. De plus, l’achat d’un individu génère 1 euro au profit de l’association environnementale du même nom.

Concernant les stands, le prix de la meilleure scénographie revient à Linda Verwaest, de Mol, en Belgique, et celui de l’art de vivre au jardin à L’Orangerie (38), pour ses pots de jardin en terre cuite, dont l’atelier est en cours de classement « entreprise et patrimoine ».

La Fête des plantes édition automnale se tiendra du 24 au 26 septembre prochain, toujours au domaine de Saint-Jean-de-Beauregard.

Isabelle Cordier