On en sait désormais plus sur les accords passés entre le BHR, organisateur du Salon du végétal et la ville d’Angers pour faire revenir la manifestation dans sa ville de naissance. Dans les allées de Paysalia, déjà, les supputations allaient bon train. Les choses se sont officialisées le 16 décembre, à l’occasion d’un conseil municipal qui a approuvé la nouvelle convention pour une durée de trois ans, soit jusqu’en 2022.

Suite à cette journée, un communiqué de presse commun publié par la Ville d’Angers, la SPL Destination Angers (une structure chargée de promouvoir le tourisme et l’attractivité de la ville) et le BHR qui a précisé que « la collectivité versera une subvention de 100 000 € par an en contrepartie notamment de l’utilisation de la marque ». Et, toujours selon de communiqué, le BHR, souhaitant retrouver le territoire angevin, s’est rapproché de la ville d’Angers début 2019 pour envisager le retour de la manifestation en proposant une convention de collaboration.

Un comité de contribution va être mis en place

« Travailler main dans la main, c’est tout l’objectif de cette gouvernance partagée du Salon du Végétal, poursuit le communiqué. Thierry Browaeys, président du Bureau Horticole régional, reste président du Salon du Végétal, qui intègre le portefeuille des salons propriétaires ou produits par Destination Angers. L’ambition de ce co-pilotage est de concilier une expertise pointue de la filière à une expertise organisationnelle, avec la volonté d’impliquer l’ensemble de l’écosystème de la ville d’Angers et de son territoire, en premier lieu Végépolys Valley. Déjà engagée auprès du Salon du végétal depuis plusieurs éditions, l’interprofession VAL’HOR sera consultée et associée de manière étroite et régulière aux échanges portant sur l’orientation de la manifestation. Un apport important pour être au plus près des préoccupations actuelles de la filière ».

Au-delà de ces organisateurs déjà dans la réflexion, les signataires du communiqué de presse précisent que « la filière du végétal, ses familles et ses partenaires seront invités à participer à un comité de contribution pour mettre en commun la richesse et la diversité de leurs points de vue afin de nourrir l’édition 2020 du Salon du Végétal ». Le contenu de la manifestation n’est donc à ce jour pas finalisé, et les fameux « bruits de couloir » de Paysalia évoquaient début décembre l’idée de travailler à un événement mixte entre le salon de Greensys, le rendez-vous professionnel qui avait été créé par Angers lorsque le salon avait quitté la ville. Ce travail de concertation pourrait-il aboutir à la modification de la date, qui on le sait ne fait pas l’unanimité ? Seul l’avenir le dira.

En attendant le communiqué stipule simplement que l’édition 2020 du Salon du végétal « est prévue les 8, 9 et 10 septembre ».

Le Sival, prochaine échéance à Angers

De nombreux événements liés au végétal sont déjà organisés à Angers.

En 2022, la ville accueillera le Congrès international de l’horticulture, pour lequel plus de 3 500 participants sont attendus.

Mais à plus court terme, le Sival ouvrira ses portes le 14 janvier prochain au parc des expositions de la ville. Gageons qu’à cette date, le salon version « Angers deuxième génération » commencera à se dessiner à gros traits.

Pascal Fayolle