Voici revenu le temps des doutes. Le temps où, lorsqu’une information est couchée sur le papier, il n’y a aucune certitude que, lorsqu’elle sera lue, elle sera encore d’actualité.
Ainsi le Sival, qui devait avoir lieu du 11 au 13 janvier 2021, maintenait encore, à la date de bouclage du n° 1112 du Lien horticole, le 22 décembre, une dynamique à toute épreuve pour s’assurer de pouvoir accueillir son public, exposants comme visiteurs. Une gageure pas évidente à tenir, alors que de nombreux rendez-vous professionnels prévus en début d’année, en France comme à l’étranger (tel IPM Essen), ont préféré jeter l’éponge rapidement.
Les promesses d’événements numériques liées à cette situation sont donc de retour. Dans ce contexte, Paysalia, qui s’est tenu du 30 novembre au 2 décembre près de Lyon, dans une ambiance qui ne s’oubliera pas de sitôt, pourrait bien apparaître comme une parenthèse dorée. Un moment agréable à se remémorer en attendant de nouveau des jours meilleurs…

Que l’on ne s’y trompe pas, toutefois, si tout le monde s’est accordé sur le fait que le paysage traversait une euphorie économique sans précédent, entre exposants et visiteurs, les écueils n’ont pas été éludés.
Au premier rang desquels l’inquiétude de voir revenir au grand galop la pandémie et son cortège d’incertitudes, bien sûr, mais aussi les problèmes de disponibilité de matières premières et de végétaux, de matériel, de pots et de substrats… Sans compter « LA » problématique du moment, le recrutement et les difficultés à trouver du personnel motivé. Des sujets ressassés depuis des mois ? Oui, mais qui ne font que s’exacerber.

Dans ce contexte, en cette période de vœux, l’équipe du Lien horticole souhaite à toute la filière que les consommateurs continuent de traverser la pandémie en soignant leur cadre de vie et que les plantes restent ce qu’elles sont réellement, à savoir un produit essentiel.
Si ces conditions sont réunies, les effets indésirables du moment – tensions sur les approvisionnements et les recrutements – seront bien plus faciles à vivre !

L’équipe du Lien horticole