«Auparavant, nous recherchions des clients. Actuellement, ce sont eux qui nous cherchent  ! » Cette phrase servant de préambule à une intervention de Michel Le Borgne, président du pôle paysage de la Fédération nationale des producteurs de l’horticulture et des pépinières (FNPHP), illustre bien l’air du temps. Dans l’abbaye de Royaumont, dans le Val-d’Oise, où la nouvelle é...
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

10%

Vous avez parcouru 10% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre