Contenu réservé

Ravageurs Pyrale du buis : une pression cyclique, à confirmer

Ecorces rongées par les larves.© Anna Labarre/Fredon Limousin
Ecorces rongées par les larves.© Anna Labarre/Fredon Limousin

Quels sont les facteurs qui modulent les dynamiques et variations des niveaux de population de la pyrale du buis selon les années ? Pourrait-on prévenir leur apparition ? Après des observations, notamment depuis 2019, il est possible de faire quelques hypothèses et proposer des premières pistes...

L’invasion fulgurante du territoire français métropolitain par la pyrale du buis date de 2008. Elle a débuté par l’Alsace, notamment via l’importation et la revente de plants de buis asiatiques par les Pays-Bas.
Après plusieurs années de gradation marquée des niveaux de population, les acteurs de terrain ont observé en 2019 une baisse quasi généralisée de la fréquence et surtout de l’intensité des infestations dans de nombreux parcs et jardins*.

860

Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !
8 %

Vous avez lu 8 % de l'article

Vous êtes déjà abonné,

Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je me connecte
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je découvre
Ce contenu est réservé aux abonnés du Lien Horticole
Je suis abonné
Je me connecte
Je ne suis pas abonné
Je découvre