Contenu réservé

Phytovirus Quid des virus sur les plantes d’ornement ?

Jamais, depuis la grippe espagnole, pandémie virale n’aura autant affecté la santé humaine dans le monde que la Covid-19. Par analogie, les viroses les plus graves des plantes d’ornement atteignent aussi les fonctions vitales de l’organisme.

Plusieurs maladies virales se révèlent potentiellement très dommageables pour les jardins et espaces verts de même que pour les filières de production horticole, mais ces pathologies sont souvent difficiles à détecter. C’est la raison pour laquelle certains virus sont réglementés et sont l’objet d’une surveil­lance biologique du territoire avec prélèvements d’échantillons, dont des asymptomatiques. Toute détection entraîne des mesures de lutte pour éradiquer les foyers. En plus des inspections officielles, producteurs et gestionnaires d’espaces verts se doivent de surveiller les plantes sen­sibles, d’identifier au plus tôt les symp­tômes et de signaler toute suspicion aux autorités phytosanitaires régionales.

1121

Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !
9 %

Vous avez lu 9 % de l'article

Vous êtes déjà abonné,

Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

J'ai déjà un compte
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Ce contenu est réservé aux abonnés du Lien Horticole
Je suis abonné
Je me connecte
Je ne suis pas abonné
Je découvre