Réorganisation Trois grands objectifs dans le processus d’unification des stations Astredhor

Renforcer par une organisation unifiée les relations avec les entreprises et les acteurs de l’aval figure parmi les trois grands objectifs du conseil d’administration d’Astredhor. C’est déjà ce qu’avaient entrepris de longue date, individuellement, des stations comme le Ratho (ici photo par drone). ©Astredhor/Ratho
Renforcer par une organisation unifiée les relations avec les entreprises et les acteurs de l’aval figure parmi les trois grands objectifs du conseil d’administration d’Astredhor. C’est déjà ce qu’avaient entrepris de longue date, individuellement, des stations comme le Ratho (ici photo par drone). ©Astredhor/Ratho

Le conseil d’administration de l’institut technique horticole a annoncé une réorganisation profonde de ses activités et missions. La volonté affichée est d’accompagner les transitions dans la filière, de renforcer les partenariats techniques et de moderniser le transfert des connaissances acquises via les expérimentations.

« Simplifier le fonctionnement et multiplier les expertises » : c’est sur la base de cette ambition que s’engage un grand projet pour les stations d’expérimentation du réseau national de l’institut technique horticole Astredhor, dont le conseil d’administration a annoncé un grand projet de réorganisation, à l’issue de trois années de travail.
Sont concernées les dix stations régionales qui seront volontaires dans cette nouvelle organisation, et donc les professionnels adhérents qui les soutiennent : Ratho, Scradh, Cream (ex-Creat), Astredhor Sud-Ouest GIE Fleurs et Plantes, Arexhor Pays de la Loire, Stepp, CDHRC, Caté horticole, Est horticole, Astredhor Seine-Manche.

Mieux répondre aux besoins de la filière

Les professionnels du végétal vivent de nombreuses transitions qu’il est important d’accompagner pour permettre le développement de la filière française.
« Le schéma élaboré pour l’unification des stations permettra une plus grande mutualisation des moyens, une diversification des ressources scientifiques, le développement de nouveaux services pour les adhérents et une meilleure coordination des recherches de l’institut pour répondre à ces attentes sans renoncer à l’ancrage territorial des stations. »

Développer les relations avec les entreprises et les acteurs de l’aval

La production française sera renforcée par un partenariat technique plus étroit avec les autres acteurs de la filière : « L’expérience montre que le dialogue enrichit la réflexion de l’institut et augmente la pertinence de ses travaux. Ainsi, ce que l’interprofession construit sous l’angle politique, l’institut technique le prolongera sous l’angle de l’appui à la compétitivité par l’innovation. » Il a donc été jugé essentiel pour Astredhor d’intégrer plus fortement dans ses travaux et sa gouvernance les attentes :
- des fleuristes, jardineries, grossistes, paysagistes
- les attentes de services des collectivités locales chargés de l’aménagement et de l’urbanisme ;
- des entreprises d’agrofourniture ;
- les attentes des entreprises des nouveaux métiers qui émergent autour de la filière.

Améliorer le transfert des connaissances et l’accompagnement des professionnels

La nouvelle organisation permettra de mieux structurer et d’améliorer la performance de l’activité d’accompagnement des entreprises : conseil technique, stratégique, en diffusion technologique, formation continue en intra- et interentreprise, service d’ingénierie, prestation d’expérimentation ou de R&D externalisée…
« L’unification vise également à améliorer la diffusion des résultats à l’aide, notamment, d’outils modernes de communication : webinaires, vidéos, jeux « sérieux » (serious games)…

Enfin, Astredhor s’attachera à mobiliser de nouveaux moyens pour soutenir la production de références technico-économiques pour les professionnels, en complément des projets de recherche appliquée. »

À lire également : « Lancement officiel du processus d’unification des stations d’expérimentation ».
Pour en savoir plus :Veille sur l’horticulture

Odile Maillard
Ce contenu est réservé aux abonnés du Lien Horticole
Je suis abonné
Je me connecte
Je ne suis pas abonné
Je découvre